Le Radar des Startups IoT B2B françaises 2019 : décryptage d’un écosystème riche !

Wavestone vient de publier le radar 2019 des Startups IoT B2B françaises, à découvrir ici

https://fr.wavestone.com/fr/insight/radar-wavestone-startups-iot-b2b/

« L’internet des objets industriels ou la fin du rationalisme ». Une bonne nouvelle pour la planète ?

Depuis les travaux de René Descartes au 17-ème siècle, les scientifiques et les ingénieurs sont guidés par l’approche cartésienne de la résolution de problèmes. La méthode également appelée rationalisme, utilise un processus systématique pour réduire les concepts à leurs composants les plus élémentaires. C’est une méthode d’analyse dite « top down » qui crée une série de boîtes noires, chacune associée à une fonction statique. Cette approche déterministe a créé le succès de la technologie occidentale.

La mécanique moderne, l’électronique ou la conception de logiciels sont principalement inspirés par ce paradigme de réductionnisme ou de simplification inspiré par Descartes.

Néanmoins, à l’ère de l’Internet des objets industriels, les modèles cartésiens semblent avoir atteint leur limite

Pourquoi Descartes ne parvient-il pas à modéliser le milieu naturel ?

Le modèle cartésien considère le monde physique comme la somme de systèmes clos. Des systèmes en états d’équilibre qui n’échangent ni matière ni énergie avec l’extérieur. Ce modèle est efficace lorsque l’on adresse des objets comme une tables, une chaise ou même un camion. Mais le modèle ne fonctionne plus aussi bien lorsque nous parlons de systèmes ouverts qui cohabitent ou échangent avec leur environnement.

Comme le décrit Edgar Morin dans son introduction à la pensée complexe [1], la plupart des systèmes dans le milieu natuwienrel ont un équilibre instable (steady state). Ils sont continuellement compensés par des flux extérieurs pour conserver leur état d’équilibre. C’est le cas par exemple de la flamme d’une bougie, du mouvement circulaire d’un tourbillon, ou bien de la régulation thermique des êtres vivants. Tous ces phénomènes sont des systèmes ouverts, ils échangent de l’énergie, de la matière ou de l’information avec leur environnement. Ces systèmes naturels sont en constante évolution, et ont la capacité de s’auto-adapter à de nouvelles conditions.

La méthode cartésienne peine à concevoir ce type de systèmes ouverts et donc à concevoir des machines qui permettent d’atteindre leurs performances.

“Wiener souligne les faiblesses de l’approche cartésienne, et introduit une innovation majeure : le ‘feedback link’.”

 

Dans les années 50 avec sa théorie cybernétique, le mathématicien Norbert Wiener [2] met à l’épreuve la pensée cartésienne. La cybernétique qui est la pierre angulaire de la robotique moderne permet d’intégrer la complexité des systèmes ouverts. En présentant sa théorie Wiener souligne les faiblesses de l’approche cartésienne et l’importance des modèles de système ouvert. Il présente une innovation majeure : le “feedback link” ou la « boucle de rétroaction » en français. Lorsqu’un système génère des changements dans son environnement, cette modification est réfléchie par une rétroaction qui induit un changement dans l’organisation de son propre système. Les boucles de rétroaction permettent aux systèmes ouverts de s’auto adapter de façon continue et donnent aux systèmes la possibilité de réguler leur propre comportement pour atteindre des performances optimales.

Le modèle cartésien ou la marge « de l’aveugle”

Dans la plupart des systèmes industriels actuels qui interagissent avec le milieu naturel, cette boucle de rétroaction n’est pas disponible. Elle nécessite en effet de capter et mesurer en continue des paramètres physiques souvent difficiles d’accès (humidité d’un sol, température, turbidité de l’eau, pH …). Le modèle traditionnel cartésien statique continue donc de s’imposer.
Pour pallier à cette absence de « feedback » provenant du milieu naturel les ingénieurs utilisent une solution de contournement. Des marges sont intégrées dans le modèle pour tenir compte d’éventuelles variations des conditions de fonctionnement. Par exemple, dans le réseau de gaz, le système introduit généralement dans les tuyaux une sur-pression de 30 % supérieure à la moyenne nécessaire pour s’assurer que, quelque soit les aléas de l’environnement, le gaz puisse être délivré à  l’utilisateur final. Cette marge aveugle introduite dans le réseau permet d’assurer la qualité de service, mais elle a un coût énergétique considérable.
L’utilisation de marges pour compenser l’absence d’une boucle de retour est devenue une pratique courante dans l’ingénierie des systèmes, elle permet à l’opérateur de se prémunir contre l’inattendu et assurer une qualité de service minimum. Le gaspillage de ressources produit par ces marges est considéré comme un coût nécessaire, requis pour maintenir le bon fonctionnement.
La plupart des systèmes de l’industrie ou de la ville utilisent ce type de marge, ce qui entraîne un gaspillage de ressources et une réduction des performances globales. C’est le cas pour les systèmes d’irrigation, la distribution de gaz et d’eau, la surveillance des infrastructures d’éclairage, l’oxygénation des bassins d’assainissement…
Il est montré qu’un système d’irrigation instrumenté en capteur d’humidité permet des gains de 30 % sur la consommation d’eau. Les 20 000 stations d’épuration en France pourraient réduire leur consommation énergétique de 20 à 30% en introduisant des sondes d’oxygène dans les bassins.  L’apprivoisement en produit d’assainissement des 100 000 cuves du réseau pourrait économiser 8000 tonnes de C02 par an s’il était connecté.

La véritable révolution de l’internet des objets est ici !

L’avènement de l’internet des objets offre à la cybernétique de Wiener une nouvelle jeunesse et donne aux scientifiques et aux ingénieurs une bonne raison d’endiguer le modèle cartésien et les marges gaspillées. Les millions de capteurs connectés capables de  sonder  l’environnement dans des conditions difficiles et éloignées, sont idéales pour créer des boucles de rétroaction même à très grande échelle. Ils permettent des améliorations spectaculaires dans la façon d’optimiser les performances des systèmes industriels et de gérer les ressources.

“L’IoT et ses millions de capteurs environnementaux annoncent la fin de Descartes et font de la cybernétique une réalité à large échelle.”

La véritable révolution de l’IoT est ici : les infrastructures des villes et de l’industrie peuvent toutes profiter des modèles cybernétiques et converger vers la juste consommation de ressource et la performance environnementale optimale.

Les capteurs environnementaux sur le terrain ajoutent une information « bottom-up » aux modèles.  Ils contribuent à l’optimisation de ressource mais permettent aussi d’anticiper des évènements inattendus. L’interopérabilité avec des sources de données, créé aussi un moyen efficace de traquer les externalités. Chaque élément du système devient autonome, le modèle devient dynamique, il a la capacité de s’auto-organiser comme le font l’ensemble des corps vivants.

La fin de Descartes

L’internet des objets industriels est essentiellement un moyen de connecter l’internet traditionnel avec le monde physique.
L’IdO pourrait mettre fin au paradigme réductionniste de Descartes. Il nous extrait d’un modèle centré sur l’objet qui considère des causalités linéaires (mêmes causes, mêmes effets) et qui montre ses limites. Il nous emmène vers un modèle centré sur la relation du système avec son environnement, qui considère des causalités rétroactives qui rendent possibles l’auto-organisation du modèle comme en sont capables les corps biologiques.

 

« L’avènement de l’internet des objets offre l’opportunité de la transition cybernétique au service de la transition écologique. »

 

—–

[1] Edgar Morin « Introduction to complex thought»

[2] Norbert Wiener « Cybernetics: or Control and Communication in the Animal and the Machine »

 

 

Francois Hamon CEO at GreenCityZen

About Greencityzen

GreenCityZen is a greentech pioneer in the industrial Internet of things (IoT) for industry and smart city. The HummBox is a continuous measurement solution for the monitoring of environmental data : from the sensor to the dashboard. Low energy devices, fast deployment and interoperabilty are strong assets to bring immediate benefits such as reduced costs of field trips, improved process performance and help to enrich service offerings.

GreenCityZen recrute 1 stagiaire sales

#enjoystartup #challenge #Look for 1 sales internship Internet of Thing.

GreenCityZen is a French greentech startup localized in Marseille focused on bringing new technologies to help customers reducing their environmental footprint while still making profit out of it. Greencityzen is already proud to encompass big industrial customers and smart cities in its partner’s customers. If you are highly motivated person willing to give sense to what you do, you are in the right place.

Status & duration

  • Location: Marseille
  • Department : Sales & Marketing
  • Status : Internship
  • Gratification: Yes
  • Duration :  4-6 months, possibility for part time student

Job description

Greencityzen develops IoT sensors network platform for environment monitoring. The platform uses the last sensor on cloud technologies together with open and big data technology enabler.  Facing a strong traction from the market, Greencityzen is looking for highly motivated candidates to participate to its growth. The candidate will be doing Inside sales and marketing.

The candidate will be tutored and trained by high experienced sales professional. He will be working with marketing and technical support team to provide in order to deliver world class customer support.

Responsibilities:

  • Generates and following up customers leads
  • Structure and fill in the customer data base thru the CRM
  • Reports sales KPIs
  • Participate and influence to social network communication

Qualifications, skills, requirements

  • Bachelor or Master degree in Business
  • strong leadership, interpersonal, communication, and teamwork skills
  • Strong listening, writing and verbal communication
  • Ability to multitask and manage time effectively
  • Fluent in English and French
  • Easy in Social network such as Twitter, LinkedIn
  • Tools : CRM, Microsoft Office (Excell, Word, Powerpoint)
  • Interest in high technology and environment

 

Contact : guy.lecurieux @ greencityzen.fr

GreenCityZen développe IoT4Reuse : les objets connectés pour développer l’usage des eaux usées traitées dans l’irrigation agricole et des espaces verts

Ecoutez l’interview de Francois Hamon, dans l’emission « Parlons clean » sur « Radio village innovation ».

Parlons clean :

Chaque semaine, découvrez les innovations qui répondent aux enjeux environnementaux de demain. Énergie renouvelables, développement durable, éco-responsabilité … Voici quelques unes des thématiques abordées dans cette émission.

Green CityZen recrute 2 ingénieurs

#enjoystartup #challenge #

Look for 2 Engineer position in Internet of Thing / M2M for industrial and environmental applications.

GreenCityZen is a French start up with a key know-how focused on Iot and sensor platform solutions for environment and industrial monitoring.
GreencityZen is located in the heart of Marseille Vieux Port. The company is laureate of the French government contest “Greentech verte”.

Status & Salary

Location: Marseille

  • Status: CDI
  • Salary: depend on experience

Device IoT engineer job description

Greencityzen develops a sensors network platform for environment monitoring. The platform uses the last sensor on cloud technologies together with open and big data technology enabler.

Some of the responsibilities will include:

  • Designing and implementing embedded firmware application
  • Managing continuous delivery, automated test bench
  • Integrating new sensor devices on the platform
  • Following new trends in the industry including standards, enabler tools …

Skills

  • Embedded C programming
  • Interest on Internet of Thing technology and LWM2M
  • Cloud environment

Platform IoT engineer job description

Greencityzen develops a sensors network platform for environment monitoring. The platform uses the last sensor on cloud technologies together with open and big data technology enabler.

Some of the responsibilities will include:

  • Designing and implementing low-latency, high-availability solutions
  • Managing continuous delivery, automated test bench, and deployment processes
  • Integrating new services on the server backend platform
  • Integrating new sensor devices on the platform
  • Following new trends in the industry including standards, enabler tools …

Skills

  • Web services and API,
  • Node.js and C programming
  • Cloudant database or similar
  • Machine learning tools is a plus
  • Interest on Internet of Thing technology and LWM2M
  • Cloud environment

 

Optimiser les tournées d’arrosage des jardinières à Paris

#Paris #VilleIntelligente

#Greencityzen optimise les tournées d’arrosage des jardinières de la ville de Paris

Pionnier de l’internet des objets industriels pour l’environnement, Green CityZen équipe les jardinières de la ville de Paris avec des capteurs d’humidité et de température connectés à internet.

Au même titre que les tournées de collecte des déchets, les tournées d’arrosages peuvent être optimisées pour avoir un impact positif sur les déplacements, l’apport en eau, la réduction de la mortalité des plantes, ou même la disponibilité des jardiniers.

La solution Hummbox-soil implantée dans la jardinière urbaine collecte des données d’humidité et de température en continu. Ces données sont transmises par le réseau SigFox ou LoRa à l’application. Elles sont ensuite combinées avec des règles métiers et des prévisions météorologique qui permettent d’organiser la tournée d’arrosage et de cartographier le besoin des jardinières. Des alertes par email ou sms sont émises aux jardiniers en cas de besoin d’arrosage des plantes. Une visualisation des alertes sur la carte permet aux jardiniers d’organiser leurs tournées.

Un premier pilote est déployé sur la zone du 8ème et 9ème arrondissement qui permettra de mesurer les gains écologiques, économiques, agronomiques et organisationnel de la solution HummBox-soil.

Ce dispositif est déployé pour le compte de la direction des espaces verts de la ville de Paris en accord avec les jardiniers du secteur qui participent pleinement au protocole expérimental.

Pour en savoir plus sur la solution d’arrosage des espaces verts

Greencityzen mesure l’impact de l’évapo-transpiration des plantes sur les Ilots de Chaleur Urbains

#Paris #VilleIntelligente #LoRa #CISCO

#GreenCityZen déploie un réseau de capteurs LoRAWAN sur la place de la Nation à Paris pour mesurer l’impact de l’arrosage des espaces verts sur les ilots de chaleurs urbains (ICU).

Ce dispositif est déployé pour le compte de CISCO et de la mairie de Paris qui tente à démontrer l’intérêt des technologies dites de « la ville intelligente » pour les politiques de l’aménagement urbain.

Le protocole expérimental est développé en collaboration avec le laboratoire IRSTEA et la direction des espaces verts de la ville de Paris.

Lorsqu’un espace vert est arrosé à son maximum d’ETP (EvapoTransPiration), alors l’apport d’eau est capté entièrement par la plante qui en restitue une partie par le phénomène d’évapotranspiration.

L’enjeu de l’expérimentation est de contrôler en continue l’apport d’eau optimal pour les espaces verts et de mesurer l’impact de cet apport sur le rafraichissement de la ville grâce au phénomène d’évapotranspiration.

Pour réaliser les analyses, la solution HummBox de GreenCityZen recueille des données de températures, d’humidité de l’air et du sol ainsi que la pluviométrie et la vitesse du vent. Ces données seront aussi corrélées avec le trafic routier sur la place pour en mesurer l’impact sur la température ressentie.

 

 

Ségolène Royale et le ministère de l’environnement annoncent que GreenCityZen est lauréat du concours Greentech verte

#GreenCityZen développe IoT4Reuse, dispositif de monitoring et de pilotage des systèmes d’irrigation pour l’agriculture par des eaux usées traitées (Reuse). Ce système utilise la solution HummBox développée par Greencityzen, à laquelle viennent se connecter divers capteurs. Les paramètres surveillés sont la qualité des eaux d’irrigation, les conditions météorologiques et l’état du sol dont découle une estimation des besoins en eau et en nutriments. Données collectées et état de fonctionnement du système sont accessibles dans des tableaux de bord ergonomiques ce qui accroît le confort des utilisateurs et facilite l’acceptation de l’irrigation en eaux usées traitées.
« 70% de l’eau mondial est utilisée par l’agriculteurs et seulement 1% provient des eaux recyclées qui peuvent être source d’apport en eau mais aussi en nutriments pour les plantes! IoT4Reuse permettra d’accélérer les déploiements de stations et aux acteurs de la Reuse d’optimiser leurs processus » commente Guy Lecurieux Lafayette un des co-fondateurs de Greencityzen.


La solution Hummbox est déjà déployée chez des clients Smartcity sur des cas d’usage comme les Ilots de chaleurs urbains, les optimisations de tournées d’arrosage, ou industriels pour du monitoring de cuve ou de silos.
« Nous sommes très fiers de ce prix qui récompense à la fois notre vision que l’internet des objets peut non seulement aider la transition écologique mais aussi être une source d’économies et de profits pour les entreprises », rajoutent ensemble les deux autres co-fondateurs Alexandre Boudonne et François Hamon.