La SERAMM a déployé plus de 3500 des capteurs connectés dans des avaloirs (points d’entrée dans le réseau pluvial) sensibles de la cité phocéenne, avec un objectif de 5000 à fin 2022.
Ces capteurs permettent de connaitre le taux de remplissage des avaloirs en temps réel, d’alerter les équipes en charge du nettoyage pour déclencher les interventions dites de “curage”, au bon endroit, au bon moment et avec les bons moyens. Un véritable gain de productivité pour une ville qui compte plus de 10 000 avaloirs.

Marseille, une ville connectée et plus propre

“3 bénéfices au delà des gains de productivité :

1. Protéger la qualité de l’eau en évitant le déversement des macro déchets en mer, transportés par les pluies

2. Améliorer la qualité de l’air, en réduisant les déplacements non productifs, pour un curage décarbonné

3… “

Manuel Nivet – Directeur Général SERAMM

 

EN SAVOIR PLUS